Bannière  École des sciences de la gestion Département d'études urbaines et touristiques
bg banniere 1 bg banniere 2 bg banniere 3

Historique du DEUT

Dès sa fondation, en 1969, l'Université du Québec à Montréal s'est définie comme une université urbaine. De tous les départements, celui d'études urbaines et touristiques, fondé en 1976, est certainement l'un de ceux qui traduisent le plus ouvertement cette orientation. Les thèmes de plus en plus actuels de l'urbanisation, de la métropolisation, de la mobilité et de l'abolition des distances rendent, chaque jour, sa mission plus stratégique et essentielle.

Le département d'études urbaines et touristiques (DEUT) compte actuellement 24 professeurs réguliers et 8 professeurs associés, provenant d'une grande diversité de formations disciplinaires, sans compter plusieurs chargés de cours qui apportent à l'enseignement le fruit de leur expérience.

Mission

Former des professionnels, des cadres de haut niveau et des chercheurs compétents, dans les domaines de l'urbanisme, des études urbaines, de la gestion urbaine et du tourisme, en mettant de l'avant une stratégie pédagogique qui se distingue par l'interdisciplinarité, voilà le premier volet de la mission du département. Le deuxième volet de la mission concerne le développement de la recherche théorique et appliquée en études urbaines et touristiques, dans un environnement ouvert à une grande variété de disciplines. Dans le cadre de sa mission de services aux collectivités, le département met son expertise à la disposition de groupes de citoyens, d'associations, d'organismes, de municipalités, de ministères et d'entreprises partenaires oeuvrant dans les domaines urbains et touristiques.

Évolution

Quelques dates ont marqué la vie du département d'études urbaines et touristiques :

  • Sa fondation, le 1er août 1976, sous le nom de « rassemblement en études urbaines »;
  • Sa transformation, le 1er septembre 1981, de rassemblement en « département d'études urbaines »;
  • Le changement, le 30 septembre 1987, du nom du département pour celui de « département d'études urbaines et touristiques »; ce qui consacrait le rôle joué par le département dans les études touristiques depuis 1978;
  • Comme ce fut le cas pour le 30e anniversaire en 2007, un important programme d'activités aura lieu en 2014 à l'occasion du 40e anniversaire du département. 

Ces évolutions ont souvent été associées à des événements liés aux programmes. Ainsi, la fondation du rassemblement a été précédée, en juin 1973, par la mise sur pied du baccalauréat en études urbaines, remplacé en juin 1977 par un premier baccalauréat en urbanisme, qui, en 1993, céda sa place à l'actuel baccalauréat en urbanisme. Par ailleurs, en juin 1978, le baccalauréat en gestion et intervention touristiques était lancé. Ce dernier programme changea de nom en 1993 pour devenir le baccalauréat en gestion du tourisme et de l'hôtellerie, suite à une entente de collaboration conclue en 1991 avec l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ).

Au second cycle, à la maîtrise ÉNAP-INRS-UQAM en analyse et gestion urbaine (MAGU) créée en 1985 s'est ajoutée, en 1997, une maîtrise professionnelle en gestion et planification du tourisme. Le département s'étant retiré de la MAGU en 1999, un MBA pour cadres, spécialisé en affaires municipales, vit le jour en 2000, lequel céda sa place à l'actuel MBA pour cadres, spécialisé en gestion des villes et métropoles, en 2004. En 2007, la maîtrise en gestion et planification du tourisme devint la maîtrise en développement du tourisme avec deux profils : mémoire et stage.

Au troisième cycle, le programme de doctorat en études urbaines de 120 crédits, incluant une sortie maîtrise, né en 1991, a donné naissance, en 1999, à la maîtrise en études urbaines et au doctorat en études urbaines qui, comme l'ancien programme, est offert conjointement par l'INRS-Urbanisation Culture Société et par l'ESG UQAM.

Il faut aussi ajouter le programme court et le certificat en gestion du tourisme offert à distance (sur Internet) en collaboration avec la TÉLUQ, pour le premier, dès 2003, et le second à compter de 2007. En 2008, le département fut aussi l'instigateur du certificat en gestion et pratiques socioculturelles de la gastronomie et en 2011 du programme court de 2e cycle en gestion du développement économique urbain.

Recherche, création et diffusion

Les professeurs du département d'études urbaines et touristiques ont, depuis le début, été actifs sur le plan de la recherche. Ils se sont mérités au fil des ans des subventions du CRSH, du FCAR, du CQRS, du FRQSC, de la SCHL, de l'ACDI et de plusieurs autres organismes subventionnaires. De même, ils ont réalisé de nombreux contrats de recherche commandités par des organismes publics et privés. Dans le cadre de ces subventions et commandites, ils se sont régulièrement associés à d'autres chercheurs universitaires de l'UQAM, de l'INRS-Urbanisation, Culture et Société, et d'ailleurs.

Le département d'études urbaines et touristiques, par l'entremise de ses professeurs, a été et est toujours l'un des partenaires actifs de divers groupes de recherche dont Villes Régions Monde, le Groupe interuniversitaire de Montréal (GIM), le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS), l'Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale et le Cirano.

Les publications des professeurs du DEUT comprennent de nombreux livres, des ouvrages collectifs, des articles dans les grandes revues scientifiques internationales et nationales, ainsi que des articles dans des revues de plus large diffusion. Le département a lancé en 1982 Téoros, qui est toujours la plus importante revue de recherche en tourisme de la francophonie. Des professeurs du département jouent un rôle de premier plan dans la Chaire de tourisme Transat, créée en 1991, et dans son Réseau de veille en tourisme mis sur pied en 2004, dans la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, fondée en 2002, et dans le Centre international de formation et de recherche en tourisme (CIFORT), créé suite à la reconnaissance de l'UQAM, comme centre d'excellence de formation supérieure en tourisme, par l'Organisation mondiale du tourisme.

Enfin, grâce à l'animation soutenue de l'une de ses professeurs associés, les conférences et colloques d'URBA 2015, une plate-forme de réflexion et de diffusion créée en 2005, ont permis au département de contribuer à la réflexion sur les défis, obstacles et solutions auxquels font face les villes du futur.